Les 4938 requêtes recensées à fin mars 2009 représentent une augmentation de 77,2 % par rapport à la même période de l’année passée (2786), a indiqué mercredi l’Office fédéral des migrations (ODM). La baisse enregistrée en ce début d’année est avant tout due au recul du nombre de requérants érythréens et somaliens, même s’ils restent nombreux.

Les Erythréens ont été 782 à demander l’asile durant les trois premiers mois de l’année, soit 627 de moins que durant le dernier trimestre de 2008 (- 44,5 %). Le nombre de Somaliens s’élève à 400, soit 685 de moins (- 63,1 %). Derrière l’Erythrée, le Sri Lanka a été le deuxième pays de provenance des requérants, avec 454 (+ 11 demandes ou + 2,5 %).

Le Nigéria occupe la troisième place avec 431 requêtes (+ 51 ou + 13,4 %), même si ses ressortissants n’ont quasiment aucune chance d’obtenir l’asile en Suisse avec 94 % de décisions de non-entrée en matière (NEM).

Durant le premier trimestre 2009, 3664 demandes ont abouti à une décision de première instance, soit 6,7 % de plus qu’au trimestre précédent. Parmi elles, 1545 ont donné lieu à une NEM, 1303 à une décision négative, 484 à l’octroi de l’asile et 334 à un retrait ou un classement. Le taux d’octroi (14,5 %) a été nettement plus faible qu’en 2008 (23 %).