La proportion de fumeurs dans la population résidante suisse a passé de 33% à 27% entre 2001 et 2009. Cette tendance globale à la baisse s’observe aussi bien chez les femmes que chez les hommes (femmes: de 30% en 2001 à 23% en 2009; hommes: de 37% à 31%).

La diminution concerne tous les groupes d’âge. Celle observée depuis 2001 chez les 14-19 ans s’est poursuivie en 2009 (22%, contre 23% en 2008). La prévalence des 20-24 ans remonte par contre légèrement (39%, contre 38% en 2008).

C’est dans le groupe des 20-24 ans qu’on fume le plus (en 2009: 44% des hommes et 34% des femmes). La volonté d’arrêter a légèrement augmenté par rapport à 2008: en 2009, 51% des fumeurs avaient l’intention d’arrêter de fumer, 26% dans les six mois à venir (2008: 25%), et 25% à un moment ultérieur (2008: 23%).

Les cigarettes sont les produits les plus fumés (92% des fumeurs). Environ 14% des fumeurs quotidiens et 13% des fumeurs occasionnels roulent leurs cigarettes (toujours ou occasionnellement).

En moyenne, un fumeur quotidien fume 14,8 cigarettes par jour en 2009, un chiffre relativement stable. Quelque 44% des fumeurs hommes fument 20 cigarettes ou plus par jour. Plus le fumeur est âgé, plus le nombre de cigarettes par jour augmente.

Les fumeurs quotidiens fument le plus souvent à la maison, les occasionnels plutôt dans les lieux de convivialité (restaurants, bars). Le lieu de travail n’est plus l’endroit où l’on fume le plus: si la proportion était encore de 31% entre 2001 et 2002, elle est passée à 17% en 2009.

Les achats de tabac se font principalement au kiosque (43%) et au supermarché (27%). Les 14-19 ans privilégient le kiosque (55%) et dans une moindre mesure le supermarché (12%). Environ 8% de cette classe d’âge indiquent ne pas acheter eux-mêmes leurs cigarettes.

De façon générale, la population suisse est bien, voire très bien informée de la nocivité du tabagisme sur la santé. Mais 30% pensent que la dangerosité du tabac est surestimée et 32% ne pensent pas que le tabac soit la plus importante cause de mortalité évitable en Suisse, alors qu’elle l’est.