Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Dans les rues de Morges, ce samedi 19 mai 2018.
© JEAN-CHRISTOPHE BOTT/Keystone

protestations

A Bâle et à Morges, des milliers de manifestants contre Monsanto et Syngenta

Dans le cadre de la «Marche contre Monsanto», plus de 2000 personnes se sont rassemblées dans la cité rhénane tandis qu'à Morges, une manifestation a réuni un millier de personnes

Plus de 2000 personnes sont descendues samedi après-midi dans les rues à Bâle pour plaider en faveur d’une agriculture plus écologique et sociale et manifester contre les entreprises agrochimiques. A Morges, une manifestation a réuni un millier de personnes.

Dans le cadre du mouvement mondial «Marche contre Monsanto», les manifestants rassemblés à Bâle ont réclamé un changement d’orientation de l’agriculture et dénoncé le pouvoir destructeur des groupes agro-industriels. Ils ont notamment critiqué les pesticides toxiques, le génie génétique, les brevets de semences et la logique du profit dans la production alimentaire.

Lire aussi: L’initiative pour une Suisse sans pesticides de synthèse a abouti

Des revendications plus locales ont été mises en avant: le financement d’un institut agro-écologique à l’Université de Bâle et la fin du sponsoring et d’autres partenariats entre le canton et Syngenta. Une lettre ouverte au gouvernement bâlois, contenant ces préoccupations, a été rendue publique à la fin de la manifestation.

 Le siège de Syngenta est à Bâle

Syngenta, l’un des plus grands producteurs mondiaux de pesticides, a son siège à Bâle. Ce fleuron de la cité chimique bâloise est passé en mains chinoises. Dans la commune voisine de Muttenz, c’est la société allemande Multi Bayer qui dispose également d’un site de production.

C’était la quatrième fois que ce type de manifestation contre les géants de l’agrochimie avait lieu dans les rues de Bâle. Cette année, elle était soutenue par une soixantaine d’organisations et de partis politiques. Les manifestants ont défilé dans le calme depuis la Barfüsserplatz jusqu’au siège de Syngenta.

Lire également: Du miel contaminé par les pesticides

A Morges également

A Morges, quartier général de Monsanto pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, un millier de personnes ont pris part à une manifestation contre la firme américaine. Organisée par Greenpeace Vaud, cette marche annuelle «démontre la volonté de la société civile de réaliser une transition en profondeur dans le domaine de la production et de la distribution des aliments», écrit l’organisation.

Spécialisée dans les biotechnologies agricoles, les semences et les OGM, l’entreprise Monsanto est surtout connue pour avoir commercialisé le Round up, herbicide le plus utilisé dans le monde, dont la substance active est le glyphosate. Une substance classée comme «cancérogène probable» en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer, rappelle Greenpeace dans un communiqué.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a