Le président des Vert·e·s Balthasar Glättli a souvent le sourire au soir des élections. Son parti poursuit ses bons résultats des élections fédérales de 2019. Mais pour les votations, la situation est différente. Ce dimanche, son parti a perdu quatre des cinq objets. C’est surtout l’échec de la loi sur le CO2 qui fait mal au conseiller national zurichois. Interview.

Lire aussi: Jérémie Forney: «Le débat anti-pesticides s’est transformé en un débat anti-agriculture»