Santé

Baptiste Hurni, le nouvel avocat des patients

Le jeune conseiller national neuchâtelois prend la présidence de la Fédération des patients en Suisse romande. Où tout est à construire pour mieux faire entendre la voix de ces grands oubliés du système de santé

La section romande de la Fédération suisse des patients a un nouveau président: le conseiller national Baptiste Hurni (PS/NE). Celui-ci succède à Rebecca Ruiz, élue au Conseil d’Etat vaudois au printemps dernier, l’intérim ayant été assumé par la diabétologue lausannoise Brigitte Crottaz. Une noble cause pour ce jeune avocat de 33 ans: les patients sont probablement l’acteur le plus important de la santé, mais leur voix est rarement entendue.

Le défi est de taille pour le Neuchâtelois, ce d’autant plus que son groupe ne l’a pas choisi pour siéger au sein de la Commission de sécurité sociale et de santé publique (CSSS) du Conseil national, là où se prennent déjà beaucoup de décisions en amont des débats en plénum. «Je ne suis pas trop déçu car je fais partie d’un groupe qui défend naturellement les patients», fait-il remarquer.