Beaulieu rime avec Comptoir suisse, la foire d'automne qui assure la moitié de son chiffre d'affaires. Tout comme les bâtiments du palais, la manifestation a vieilli depuis sa première édition en 1920. On discute d'ailleurs de sa retraite. Pour le reste, Habitat-Jardin, Gastronomia ou MedNat, des foires spécialisées, comptent parmi les rendez-vous incontournables de la saison. On crée aussi des nouveaux rendez-vous, notamment le EMPT (Environnement professionnel MicroTechnologies), ou on parie sur des clients prometteurs, à l'image du Salon des étudiants. Bref, usé par l'âge, le paquebot garde son cap. En 2007, il a accueilli près de 260 événements et 600000 visiteurs. Le chiffre d'affaires oscille entre 26 et 31 millions depuis 2000. Afin de moderniser ses surfaces de 145 000 mètres carrés, Beaulieu va entreprendre des grands travaux. Dès 2011, une tour de 80 mètres accouchera de deux hôtels équipés de 330 chambres ainsi que d'une résidence hôtelière de 105 clefs. Coût, 40 millions financés par des privés. Dans la foulée, la Fondation qui gère le complexe va entreprendre la rénovation des halles décrépies. L'avenir de Beaulieu dépendra également du tracé retenu d'une ligne de tram (M3) promise à l'agglomération Lausanne-Morges qui doit relier l'ouest au nord de la ville.