La capitale cantonale a gagné 600’000 francs de plus en 2011 qu’en 2010. Pour la cinquième année consécutive, la Ville de Fribourg boucle sur des comptes bénéficiaires, avec un excédent de recettes de 1,6 million, au lieu d’un peu plus d’un million un an plus tôt.

Le bénéfice représente le 0,8% du total des charges. Ces dernières s’élèvent à 200,3 millions de francs, rapporte l’ATS:

La fortune communale reste mince avec 3 millions de francs contre 1,4 million en 2010 et 300’000 francs en 2009. La dette s’établit à 168,5 millions de francs. Depuis 2006, elle est constamment en recul.

La Ville fait notamment face à la sous-couverture importante de sa caisse de pension. La législation fédérale prévoit un taux de couverture de 80% dans les 40 ans à compter de l’entrée en vigueur de la loi.