C’est face à une audience particulièrement testostéronée que s’est tenu ce jeudi le jugement relatif à une bagarre de 2019 ayant opposé les Hells Angels aux Bandidos. Larges nuques aux bras tatoués, blousons de cuir des «anges de l'enfer» et policiers en tenue anti-émeute: la salle d'audience était prête pour une bataille rangée. Suite à plusieurs jours d'audience émaillés de heurts impressionnants aux abords du tribunal fin mai, les divers protagonistes sont cependant restés calme face au président de la Cour. Qui est entré dans le vif du sujet sans attendre.