La Suisse va s’aligner très prochainement sur ses voisins pour accueillir des réfugiés ukrainiens et se tient prête à soulager les pays de l’Est comme la Pologne, si jamais ce pays en fait la demande. Quelques jours après un premier déplacement, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter est venue jeudi répéter ce message à Bruxelles.