La Ville de Bienne veut lutter contre les loyers abusifs à la charge de l’aide sociale pour réaliser des économies. Elle mettra en place un service spécialisé des locations qui épaulera les bénéficiaires à l’aide sociale dans leurs démarches avec les propriétaires d’immeubles.

La question des loyers constitue une charge financière importante dans le domaine de l’aide sociale. Pour la Ville de Bienne, cela représente 30 millions de francs par an, soit environ un tiers du coût total de l’aide sociale. Pour les autorités, il existe un potentiel d’économies.

La mesure présentée lundi par la Direction de l’action sociale de la Ville prévoit la création d’un service spécialisé des locations qui entrera en fonction au mois d’octobre. A Bienne, des logements à un prix excessif, compte tenu de leur mauvais état, sont loués sans problème grâce à la demande des personnes à l’aide sociale.

Soutien pour des demandes de baisse des loyers

Ce nouveau service poursuivra divers objectifs dans le domaine des loyers dont doivent s’acquitter les personnes à l’aide sociale. Les bénéficiaires seront soutenus dans leurs démarches visant à faire baisser les loyers compte tenu du taux hypothécaire de référence et profiteront d’un suivi lors de la contestation de loyers abusifs.

Avec plus de 2500 rapports de location auxquels s’ajoutent 1000 nouveaux dossiers d’aide sociale par an, cela représente une tâche considérable, relèvent les autorités. Bienne deviendra la première commune bernoise à rattacher un service spécialisé en droit du bail à son service social.

Un taux de bénéficiaires élevé

Le nombre de bénéficiaires de l’aide sociale est très élevé à Bienne par rapport à d’autres villes. A la fin de 2013, 11,7% de la population avait obtenu un soutien de l’aide sociale.

Ce phénomène s’explique notamment par la présence d’une population étrangère supérieure à la moyenne et souvent sans qualification. La présence d’un taux de logements vides important dans des immeubles parfois délabrés attire aussi les ménages financièrement mal lotis.