Des centaines d’églises et de temples «vides» dans le canton de Vaud pourraient être réorganisés et employés afin d’aviver les communes. Or, si dans les faits on constate que souvent les municipalités et Conseils communaux désirent que ces locaux inutilisés, propriété des communes, soient plus régulièrement mis à la disposition de tiers pour différentes activités laïques, certains conseils de paroisse s’y opposent de manière «parfois assez rigide, voire arbitraire».