Ils se présentent comme des «citoyens ordinaires», animés par un sentiment d’urgence. Parmi eux, certains militants rompus à la désobéissance civile, mais aussi des novices. Lassés de défiler ou de signer des pétitions, ils souhaitent passer à une autre forme d’activisme, plus radicale: le blocage du trafic routier. Le groupe Renovate Switzerland s’inscrit dans un «réseau international de résistance civile», avec des campagnes «indépendantes les unes des autres», qui se déroulent dans huit autres pays.