Jamais encore ce siècle les automobilistes n’ont dû patienter autant devant l’entrée nord du tunnel du Gothard un Vendredi saint. Au plus fort de la journée en début d’après-midi, Viasuisse a mesuré 22 km en direction du sud. A 17h, la file était encore de 16 km.

Selon la centrale routière, cet embouteillage, avec près de trois heures et demie d’attente, est même le 2e plus long à cette date. Seul un Vendredi saint de 1998 a mis la patiente des automobilistes davantage à l’épreuve, avec 25 km de bouchon. Mais ce printemps-là, la Suisse avait connu un violent retour de l’hiver avec ses conséquences sur les routes.

Cette année, les Suisses et la population du nord de l’Europe semblent avoir un grand besoin d’évasion après deux années de restrictions de déplacement dues à la pandémie. Et cela s’est remarqué sur la densité de la circulation dès le week-end dernier, avec 14 km le samedi des Rameaux. Et cette semaine, déjà dans la nuit du jeudi à vendredi, la longueur des bouchons n’est jamais descendue en dessous de 8 kilomètres.

Attente au San Bernardino également

La patience était également de mise sur la route du San Bernardino: vendredi, les voyageurs sur l’A13 avaient besoin d’environ une heure de plus que d’habitude pour parcourir le tronçon entre Coire et Bonaduz, a indiqué Barbara Roelli de Viasuisse à l’agence de presse Keystone-ATS.

L’Office fédéral des routes (OFROU) a donc recommandé aux voyageurs venant de l’ouest de la Suisse de passer par le Valais, c’est-à-dire par le chargement des voitures au Löschberg, ou par le tunnel du Grand-Saint-Bernard, comme itinéraire alternatif supplémentaire vers l’Italie.

Selon Barbara Roelli, le volume de trafic sera élevé cette année, même en comparaison avec la période précédant la pandémie. En 2020, les autorités avaient déconseillé les voyages vers le Tessin en raison de la situation pandémique tendue dans ce canton, et il n’y a pas eu d’embouteillages à Pâques.

Il est difficile d’estimer quand le trafic sera à nouveau fluide, selon Viasuisse. Avant la pandémie, la longueur maximale des bouchons était enregistrée le Vendredi saint entre 8h et 15h, selon Barbara Roelli. En 2019, le trafic devant le portail nord du Gothard avait repris un cours quasiment normal le Vendredi saint dès 19h environ.

Un temps estival est attendu au Tessin pour le week-end pascal. Le mercure a dépassé jeudi pour la première fois de l’année, les 25 degrés à Biasca, a indiqué jeudi MeteoNews. SRF Meteo prévoit même 26 degrés par endroits samedi. Dimanche et lundi, les températures devraient légèrement baisser malgré le soleil.

Pour lundi, Viasuisse s’attend à des bouchons sur la route des retours en direction du nord entre 12h et 21h. Pour éviter une longue attente, elle conseille de traverser le tunnel du Gothard tôt le matin ou le soir après 22h, ou alors de privilégier le train.