«We can do it! Let's do it! Nous pouvons le faire. C'est dans nos cordes! Cap sur le XXIe siècle. Ensemble nous réussirons!»

Adolf Ogi, président de la Confédération, à Crans-Montana.

«Au nom du peuple américain, je voudrais vous exprimer […] mes vœux les meilleurs à l'occasion du 709e anniversaire de la Confédération helvétique… La longue et fière histoire démocratique de la Suisse et sa vocation humanitaire sont un modèle et une inspiration pour tous les peuples du monde. Je suis persuadé que notre héritage commun continuera à servir de fondement pour une relation solide entre nos deux pays pour les décennies à venir.»

William J. Clinton, président des Etats-Unis, dans un communiqué.

«Nous devons avoir le courage d'être plus présents dans le monde et de représenter nos intérêts à chaque fois que cela est possible.»

Joseph Deiss, conseiller fédéral aux Affaires étrangères, à propos de l'adhésion à l'ONU, à Fribourg.

«N'accepter aucun maître ni juge étranger, tel était le sens du Pacte de 1291. Cette promesse solennelle n'est plus guère respectée aujourd'hui par les politiciens qui flirtent avec l'idée d'adhérer à de grosses machines synonymes de concentrations de pouvoirs.»

Christoph Blocher, conseiller national, à St. Stephan (BE).

«Laissons l'Europe de côté et cherchons plutôt à intégrer la Suisse. Ce saint homme de Nicolas de Flüe nous a enseigné à nous préoccuper de nos propres affaires et à ne pas nous mêler des histoires trop grandes pour nous.»

Giuliano Bignasca, conseiller national (Lega), dans Il Mattino della domenica, 30 juillet.

«La politique de concordance atteint ses limites et devient un obstacle à l'action gouvernementale. La Constitution laisse suffisamment de marge de manœuvre pour remplacer ce système par un modèle de concurrence entre une coalition gouvernementale et une opposition.»

Adalbert Durrer, président du PDC, à Weissbad (AI).

«Le Tessin n'est pas, et ne veut pas être, un Sonderfall.»

Patrizia Pesenti, conseillère d'Etat tessinoise, à Lugano.

«Vive Lavin, vive les Grisons, vive la Suisse. Que Dieu nous bénisse!»

Philippe Roch, chef de l'Office fédéral de l'environnement, à Lavin (GR), lors de l'inauguration de l'extension du Parc national.

«Le Grütli, où Walter Fürst, Werner Stauffacher et Arnold von Melchtal scellèrent une alliance à perpétuité marquant la naissance de la Confédération helvétique le 1er août 1291, est déclaré Territoire libre de l'Union européenne.»

F.A.R.C.E, Fraction armée révolutionnaire clandestine etc., après avoir remplacé le drapeau suisse du Grütli par celui de l'UE.

LT avec ATS