La bijouterie située à l’hôtel Beau-Rivage à Lausanne a été braquée mardi vers 10h00, a indiqué la police lausannoise. Les trois voleurs ont emporté montres et bijoux. Il n’y a pas eu blessé.

Les trois malfrats ont menacé le personnel, le directeur et une vendeuse, avec des armes de poing. Ils ont emporté des montres et des bijoux puis ont pris la fuite à bord d’un véhicule conduit par un complice. L’effraction a duré «quelques minutes».

Personne n’a été blessé et les voleurs aux visages partiellement dissimulés n’ont pas fait usage de leurs armes. Un soutien psychologique a été proposé aux victimes. «C’est une émotion très forte», a expliqué le responsable de la bijouterie interrogé par la TSR.

Un important dispositif policier a rapidement été mis en place. Des membres de la police cantonale vaudoise et d’autres polices municipales ont été également engagés en renfort. Pour l’heure, les voleurs courent toujours.

La police n’exclut pas un lien avec le cambriolage commis à la place Saint-François début mai 2009. «On a des similitudes, mais on ne néglige pas d’autres pistes», a précisé à l’ATS le service de presse de la police. Le braquage au centre-ville avait été l’œuvre de membres du gang des Pink Panthers, arrêtés peu après à Paris.