«La mobilisation est bien plus suivie que ce que l’on imaginait», se réjouit David Jeanquartier secrétaire général de la Fédération des sociétés de fonctionnaires et du parapublic vaudois (FSF). Une cinquantaine d’établissements scolaires se sont mobilisés de diverses manières: vote d’une résolution en faveur des revendications, grève partielle ou complète, débrayage de quelques minutes ou encore participation au cortège.