Il y a un peu plus d’une année, en novembre 2019, s’ouvrait à Rennaz l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC), issu de la fusion de cinq sites de soins vaudois et valaisans. Mais, à la suite notamment de baisses d’activité, l’hôpital «le plus moderne de Suisse» plonge rapidement dans une crise financière aiguë, poussant le directeur général Pascal Rubin à la démission. Le point aujourd’hui avec Brigitte Rorive, la nouvelle présidente du conseil d’établissement et ex-directrice des finances des HUG.

Le Temps: Peu de temps après votre départ à la retraite, vous avez repris en octobre la présidence d’un hôpital en crise, de plus en pleine pandémie. Qu’êtes-vous venue faire dans cette galère?