Un large oui qui fait du bien. Si la Commission européenne ne nourrissait pas trop d’inquiétudes ces derniers jours quant à l’issue de la votation sur Frontex, le fait que les Suisses aient très largement exprimé leur soutien aux missions d’une agence confrontée à une série de polémiques a été particulièrement bien apprécié.