Comme le veut la constitution fribourgeoise, le projet de budget 2012 est dans les chiffres noirs. Il présente même un léger excédent d’un million de francs. Mais pour la première fois, il a été nécessaire de prélever une dizaine de millions sur diverses provisions pour y parvenir. «L’obtention du résultat n’a pas été aisé, tant s’en faut», a dit vendredi devant la presse le conseiller d’Etat Claude Lässer, dont c’est le dernier budget avant son retrait du gouvernement cantonal à la fin de l’année. L’infléchissement marqué de la croissance des recettes a sérieusement compliqué la tâche. Le directeur des finances a en particulier mentionné la réduction des moyens attendus de la péréquation des ressources de la RPT et la remise en question de la part des cantons au bénéfice de la BNS.