Lors d’une assemblée extraordinaire des paroissiens de Bürglen dans leur église, le président du conseil paroissial Peter Vorwerk a annoncé avoir envoyé une nouvelle lettre à l’évêque de Coire. Dans cette lettre, le conseil a invité Mgr Huonder à une rencontre personnelle «en terrain neutre».

Le but est de trouver une bonne solution, a déclaré en substance M. Vorwerk aux quelque 200 personnes rassemblées. Celles-ci ont réservé de longs applaudissements à leur curé, M. Bucheli. Lui-même a simplement indiqué sa satisfaction de les voir assemblés, avant de dire une prière.

La paroisse et les autorités civiles de Bürglen s’étaient dites «convaincues» que Wendelin Bucheli retrouverait son poste après le séjour sabbatique de quatre mois qu’il va entamer en juillet à Jérusalem.

«Violation de la doctrine»

Mais pour l’évêque de Coire, accorder sa bénédiction à un couple de même sexe constitue une «violation de la doctrine de l’Eglise catholique». Sur l’intervention de Mgr Huonder, l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg Charles Morerod a rappelé Wendelin Bucheli dans son diocèse d’origine, en Suisse romande.

Appelé à s’en aller par l’évêque de Coire Vitus Huonder, le curé de Bürglen avait annoncé pour sa part qu’il refusait de démissionner.

Plus de 10’000 personnes ont déjà signé une pétition en ligne pour soutenir le curé de Bürglen. Les personnes à l’origine de la pétition estiment que la bénédiction d’un couple lesbien est un acte d’un grand courage et d’amour de son prochain.