regroupement

Dans le cadre de Plateforme 10, le mudac deviendra un musée cantonal

Le musée lausannois consacré au design va intégrer les musées cantonaux à partir de 2021, une date qui devrait coïncider avec son déménagement au sein du futur pôle muséal vaudois, près de la gare de Lausanne

Institution communale dépendant de la Ville de Lausanne depuis son ouverture en 2000, le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac) va passer dans le giron du canton de Vaud.

Le conseil d’Etat vaudois et la municipalité se sont mis d’accord pour «un désengagement progressif de la Ville et la reprise complète de la subvention communale par l’Etat de Vaud entre 2021 et 2025», ont annoncé mardi les autorités vaudoises dans un communiqué.

Lire aussi: Plateforme 10 accueillera aussi la culture du bâti

Cette décision s’inscrit dans l’organisation du pôle muséal Plateforme 10 que le mudac intégrera – à l’horizon 2021 – aux côtés du Musée cantonal des Beaux-Arts et le Musée de l’Elysée, qui dépendent déjà du canton. Les Beaux-Arts intégreront le grand bâtiment construit a l'ouest de la gare de Lausanne cette année, l'Elysée également en 2021.

Trois musées, une fondation unique

Les trois musées qui s’installeront vont par ailleurs être regroupés au sein d’une seule fondation. Dans le but de «faciliter la gouvernance du site et de renforcer le positionnement touristique et culturel de Plateforme 10», souligne le canton. La nouvelle entité baptisée Fondation Plateforme 10 devrait voir le jour d’ici 2021. Le canton garantit toutefois que chaque musée conservera «une large autonomie».

Initialement, le financement du mudac au sein du pôle muséal devait être partagé entre la Ville et le Canton. Les montants économisés par la Ville sur la subvention de l’institution «seront entièrement réengagés dans la culture», précise le communiqué.

Lire aussi: L’innovation numérique au cœur du musée de demain

Publicité