Une semaine avant l’annonce officielle, par le ministre Pascal Couchepin, des hausses de primes d’assurance-maladie pour 2010, les fronts se durcissent. Plusieurs cantons contestent, auprès de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), les propositions d’augmentations transmises par les assureurs à ce dernier. De son côté, l’organisme faîtier des caisses, Santésuisse, a justifié, chiffres à l’appui, la forte hausse annoncée pour l’an prochain.

A combien se chiffrera cette augmentation, canton par canton? Le Temps a obtenu copie des demandes adressées par toutes les caisses en août dernier au Département de l’intérieur de Pascal Couchepin, telles qu’elles ont été centralisées par l’OFSP. Ce document présente les primes moyennes ayant une franchise minimale de 300 francs. Ainsi, la hausse atteindrait 8,9%, au niveau suisse, pour les adultes. Les jeunes adultes, âgés de 19 à 26 ans, verraient leurs contributions augmenter de 13,7% en moyenne, et les enfants de 10,1%. Ces propositions confirment que les hausses seront beaucoup plus sévères pour les jeunes que pour les adultes. Elles doivent toutefois encore être approuvées par l’OFSP, qui a la compétence de les modifier. Mais la marge de manœuvre du ministre de la santé est étroite.