Les jardiniers du paysage! Les paysans ont reçu ce nouveau titre à la fin des années 1990, avec la réforme de la politique agricole, pour honorer les multiples fonctions de leur métier. Certains du reste s’étaient vexés, y voyant comme une dévalorisation. L’expression témoignait au contraire d’une belle confiance: elle faisait des agriculteurs les gardiens d’un paysage rural auquel la population est attachée.

Lire aussi: Deux initiatives pour verdir l’agriculture