Vaud

Campus lausannois: le futur bâtiment des sciences de la vie dévoilé

Le projet des bureaux bruxellois de Baukunst et parisien de Bruther a remporté le concours d’architecture. Le bâtiment abritera notamment des laboratoires pour les étudiants en biologie et en chimie

A l’étroit sur le campus de Dorigny, les sciences de la vie disposeront, d’ici à 2023, d’un nouveau bâtiment pour la recherche et l’enseignement. Grand cube lumineux d’une surface de 15 000 mètres carrés, l’ouvrage a été conçu pour s’inscrire dans l’environnement naturel du site universitaire lausannois. Le résultat du concours d’architecture a été dévoilé ce mardi matin par les conseillers d’Etat en charge des constructions et de la formation, Pascal Broulis et Anne-Catherine Lyon.

Le jury a désigné le projet des bureaux bruxellois de Baukunst et parisien de Bruther, baptisé «23071933». Une suite de chiffres en forme d’hommage à l’architecte Richard Rogers, dont c’est la date de naissance; en 1971, avec Renzo Piano et Gianfranco Franchini, Richard Rogers avait gagné le concours du Centre Georges-Pompidou, à Paris, qui fête cette année ses 40 ans.

Vingt-trois projets examinés

Le concours d’architecture pour le bâtiment des Sciences de la vie avait été lancé en mai 2016. Présidé par l’architecte cantonal Emmanuel Ventura, le jury a examiné 23 projets. Il a distingué «une proposition chargée de symboles technologiques et pleine d’audace dans sa dimension spatiale», précise le communiqué du canton de Vaud. Le jury a «été convaincu par l’architecture flexible et affirmée» du projet, qui porte une grande attention à la lumière naturelle grâce à des coursives périphériques, poursuit le communiqué.

Voir aussi: Notre carte interactive du campus lausannois

Situé dans le quartier de la Sorge, en face de l’Amphimax, le futur bâtiment abritera notamment des laboratoires pour les travaux pratiques des étudiants en biologie et en chimie de l’Université de Lausanne et de l’EPFL, ainsi que de nouveaux espaces pour les chercheurs en neurosciences et en microbiologie fondamentales de la faculté de biologie et de médecine. Un centre d’imagerie cellulaire sera également mis en place. S’y ajouteront des espaces communs, des auditoires, une cafétéria.

Budget de 136 millions

Conséquent, le budget global du bâtiment est à la mesure de l’importance des sciences de la vie pour l’Université de Lausanne, qui en a fait l’un de ses axes de développement stratégique. Le coût s’élève à 136 millions de francs, assuré conjointement par l’Etat de Vaud pour 83 millions, par l’EPFL pour 27,5 millions et par une subvention fédérale. Le chantier pourrait démarrer dans le courant 2018.

Ce futur site dédié aux sciences de la vie représente l’une des pièces du puzzle qui se met en place dans le canton de Vaud pour promouvoir la recherche, ainsi que l’enseignement en biologie et en médecine. Du côté de la cité hospitalière, le centre de recherche sur le cancer verra le jour en 2018; à deux pas du CHUV, ce bâtiment baptisé Agora abritera près de 300 scientifiques et médecins qui travailleront en commun pour accélérer le transfert des découvertes vers la recherche clinique et les traitements pour les patients. Près du CHUV toujours, deux nouveaux auditoires vont être mis en service pour la formation des médecins.

Lire aussi: A Lausanne, le centre de recherche sur le cancer ouvrira en 2018

Publicité