Il y a deux papables en moins à la succession de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann au Conseil fédéral. Le conseiller d’Etat PDC saint-gallois Benedikt Würth a annoncé lundi qu’il renonçait à briguer le siège de Doris Leuthard. «Le cœur dit oui à une candidature, mais la tête dit non», écrit-il dans un communiqué. Le politicien précise qu’il s’abstient au profit de sa compatriote PLR Karin Keller-Sutter, la personnalité de la région avec les meilleures chances de l’emporter, selon lui.

Au PLR, la conseillère nationale zurichoise Regine Sauter a annoncé une décision similaire lundi sur Facebook. La directrice de la Chambre économique du canton de Zurich juge la fonction de conseillère fédérale attrayante et les nombreux encouragements qu’elle a reçus pour se présenter l’ont réjouie. Mais elle aussi se rallie à Karin Keller-Sutter et continuera de s’investir dans sa «passionnante carrière professionnelle».

Lire ici notre éditorial: Karin Keller-Sutter, la perle rare du PLR

Avec ces deux défections, tant le PDC que le PLR ne comptent donc pour l’heure qu’une seule candidature officielle. Côté PDC, le conseiller aux Etats zougois Peter Hegglin a fait savoir son intérêt dimanche dans divers médias. Dans les rangs PLR, on attend cette semaine l’éventuelle candidature du Schaffhousois Christian Amsler.

Ennuis de santé pour Viola Amherd

La Valaisanne Viola Amherd, dont la décision est également attendue, est rattrapée par des ennuis de santé. Elle a été admise à l’hôpital dimanche pour des calculs rénaux. Pour l’instant, la durée de son séjour à l’hôpital n’est pas connue. Régulièrement citée comme favorite pour succéder à Doris Leuthard, la Valaisanne a fait la une des journaux en raison d’une condamnation civile pour loyers excessifs.

A ce sujet: La conseillère nationale Viola Amherd est hospitalisée