Avant les élections fédérales de cet automne, Alliance F, faîtière des organisations féminines, a compulsé les données de la représentation des femmes en politique sur les plans nationaux et cantonaux. Le Temps a analysé la situation dans les cantons romands, en avance de dix ans par rapport à la Suisse alémanique.

Notre dossier: Parité en politique: où en est la Suisse romande?

Le cliché fait le tour de Suisse des centaines de fois par année: «Les Bernois? Des gens lents.» Ce n’est évidemment pas aussi simple que cela. En politique, du point de vue de la parité, le grand canton bilingue ne traîne pas en queue de peloton: il atteint aujourd’hui l’équilibre hommes-femmes au Conseil national (50%), le chatouille au gouvernement cantonal (43%), et s’en rapproche au Grand Conseil (39%), le parlement cantonal. De là à dire que les Bernois sont des champions de la parité, il n'y a qu'un pas. Mais il leur a fallu du temps. Et la progression provient avant tout des forces de gauche.