La réforme est inévitable: les privilèges fiscaux accordés notamment aux multinationales ne sont plus tolérés sur le plan international. Pour placer toutes les entreprises sur un pied d’égalité, les cantons ont cherché un juste milieu, en abaissant leur taux ordinaire de taxation du bénéfice. Les multinationales paieront plus, et les entreprises locales moins. Des rabais fiscaux ont été en outre introduits pour conserver ces précieux contribuables.

Lire notre éditorial:La RFFA apporte des réponses à trois questions