Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un train sur la ligne Lausanne-Genève.
© MANUEL LOPEZ/KEYSTONE

Transports

Le canton de Vaud s’oppose à l’horaire 2019 des CFF

Provoquant des coupes dans l’offre, le «Concept soirée» mis en consultation par les CFF ne peut en l’état être accepté par le canton, affirme le Conseil d’Etat

La conseillère d’Etat Nuria Gorrite sollicite une rencontre avec la direction des CFF pour obtenir des explications sur leur «Concept soirée» prévu dans le cadre du projet d’horaire 2019. Provoquant des coupes dans l’offre, il ne peut en l’état être accepté par le canton de Vaud.

Lire aussi: La Suisse romande à Doris Leuthard: «Le boulot n’est pas terminé»

Mis en consultation lundi, le projet d’horaire 2019 révèle une surprise de taille sur le réseau des grandes lignes CFF, indique le canton dans son communiqué. Plusieurs liaisons sont supprimées à partir de 20h, obligeant les voyageurs à se rabattre sur des trains s’arrêtant plus souvent ou à multiplier les correspondances.

Huit minutes de plus entre Lausanne et Genève

Entre Lausanne et Genève, les temps de parcours seront, par exemple, augmentés jusqu’à 8 minutes. Il ne sera plus non plus possible de se rendre sur les rives du Léman depuis Zurich sans changer de train après 18h30.

Les CFF justifient ces suppressions de trains par les nombreux chantiers prévus ces prochaines années et leur souci de limiter les retards. Le Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH) comprend cette préoccupation à l’heure des grands projets Léman 2030. Mais il s’étonne que, d’après les documents de l’entreprise fédérale, le volume des travaux prévus sur les rails romands n’augmente pas massivement.

Lire également: Interruption du trafic Lausanne-Berne: les pendulaires CFF seront dédommagés

En outre, la majorité des chantiers prévus correspond à des mesures d’entretien ou de mises aux normes, non pas à des travaux qui vont améliorer l’offre. En l’état actuel, la nécessité de ce «Concept soirée» n’est donc pas démontrée, selon le communiqué. Aucune alternative n’a, par ailleurs, été présentée au canton.

Limiter l’horaire spécial aux pics d’activités des chantiers

Il est également surprenant qu’un tel système soit mis en place durant toute une année, alors que le volume des travaux prévus sur les voies fluctue selon les périodes. Le DIRH a déjà demandé aux CFF de limiter un tel horaire aux seuls pics d’activités des chantiers et de garantir sa limitation à l’année 2019.

Par ailleurs, le canton déplore que les CFF affaiblissent une nouvelle fois la ligne Lausanne-Berne. La suppression en soirée du désormais unique train par heure circulant sans arrêt jusqu’à Fribourg n’est pas admissible, tout comme l’impossibilité de se rendre sur les bords du Léman depuis Zurich après 18h32 sans changer de train.

Horaire en consultation jusqu’au 17 juillet

Le DIRH demande aux CFF d’améliorer leur concept soirée pour ne pas péjorer l’attractivité du rail pour les personnes se déplaçant notamment pour leurs loisirs. Les économies dues aux suppressions de trains doivent également servir à limiter au minimum les inconvénients pour les voyageurs touchés.

Lire aussi: Le canton de Vaud se fâche contre les CFF

Le nouvel horaire peut être consulté sur le site www.projet-horaire.ch. Des remarques sur ce projet peuvent être faites jusqu’au 17 juin prochain. La direction générale de la mobilité des routes résume les principaux enjeux vaudois dans un document publié sur la page «commentaires sur les horaires» de ce site.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a