Les actionnaires de la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN) ont avalisé mercredi à une large majorité le plan d’assainissement de la compagnie. Ils ont accepté que les trois cantons lémaniques, Vaud, Genève et le Valais, prennent la majorité du capital-actions, indique notre journaliste Yelmarc Roulet.

Les trois cantons ne détenaient jusqu’ici moins de 5% des actions, alors qu’ils consacrent depuis des années des moyens importants à subventionner la compagnie et à éponger ses déficits.

Les actionnaires, réunis en assemblée à Lausanne, doivent encore donner leur feu vert à la restructuration de la CGN. Ce dernier prévoit la création d’une holding, chapeautant deux sociétés distcintes: CGN SA, dédiée à l’exploitation, et CGN Belle-Epoque SA, vouée à la conservation et au maintien des huit bateaux historiques de la compagnie. Celle-ci constitue de loin la plus grande flotte Belle Epoque des lacs suisses.