Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Alain Berset, à la conférence de presse sur la prévoyance 2020, le 24 septembre dernier.
© PETER SCHNEIDER, Keystone

Coûts de la santé

Les cantons romands très touchés par la hausse des primes maladie 2018

Les primes maladie augmenteront en moyenne de 4% en 2018, a annoncé le ministre de la Santé Alain Berset. La hausse moyenne atteint 5,4% à Genève et Neuchâtel, 5,9% dans le Valais, et 6,4% pour Vaud, la plus forte hausse du pays


Fin du suspense: les primes maladie augmenteront en moyenne de 4% en 2018. La hausse moyenne sera comprise entre 1,6 et 6,4% selon les cantons.

Le communiqué du Ministère de la santé

Fortes différences cantonales

Avec des hausses plus marquées que dans le reste du pays, les cantons romands sont particulièrement concernés. Vaud est le canton qui affiche la hausse la plus importante, avec + 6,4%. A l’autre bout de l’échelle, les primes n’augmenteront que de 1,6% dans le canton de Schwyz.

Les primes de l’assurance de base depuis quatre ans maintenant suivent l’évolution des coûts de la santé par assuré. En 2016, ceux-ci ont augmenté de 3,8%. En 2018, ce sera donc 4%.

Comme toujours, ce taux moyen cache de grandes différences selon les assurés. La hausse la plus forte, de 6,4%, concerne le canton de Vaud. Dans ceux du Valais (+5,9%), de Genève (+5,4%) et de Neuchâtel (+5,4%), la hausse est clairement au-dessus de la moyenne. Seul Fribourg, parmi les Romands, est en dessous (3,8%).

Selon le canton, la hausse de la prime standard, c’est-à-dire l’assurance obligatoire des soins pour un adulte avec une franchise de 300 francs comprenant la couverture accidents, sera comprise entre 1,6% et 6,4%. L’augmentation sera inférieure à 3% dans huit cantons (LU, OW, ZG, AI, GL, NW, SZ, UR), voire même 2% pour les cinq derniers. Elle dépassera 5% dans quatre autres (GE, NE, VD, VS). Dans les 14 autres, elle se situera entre 3% et 5%.

Quelques rares baisses

Illustration des grandes différences qui apparaissent selon la situation de chaque assuré, il s’en trouve même certains dont les primes vont baisser l’an prochain. Quelque 200 000 assurés seront dans ce cas, plutôt de l’ordre du symbolique, d’autant plus que pour trois quarts d’entre eux, cette baisse sera inférieure à cinq francs par mois, d’après les tableaux publiés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Moins que la moyenne à long terme

La hausse moyenne de 4% de la prime pour adultes avec franchise minimum représente 18 francs, soit 447,30 francs. Pour un jeune adulte de moins de 25 ans, cela fait 18,20 francs (+4,4%), à 414,30 francs, et pour un enfant, la hausse moyenne est de 5,30 francs (+5%), à 105,20 francs.

De 4% pour 2018, la hausse est légèrement inférieure à la moyenne enregistrée depuis l’introduction de la loi sur l’assurance maladie obligatoire (LAMal) en 1996, qui est de 4,6%. Elle est égale à celles de 2015 et 2016, et légèrement inférieure à celle de cette année (4,5%).

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a