Transports

CarPostal France se sépare de son président

Une nouvelle tête tombe à CarPostal. Le Jurassien André Burri, président de la filiale en France, a été remercié et libéré de ses fonctions en Suisse. Une annonce sur la question du remboursement des subventions indûment touchées est imminente

CarPostal SA s’est séparé d’André Burri, président de la filiale de CarPostal en France. Le Jurassien a été remercié à la mi-septembre.

En vue de la réorganisation à venir, La Poste a décidé de mettre fin à la relation de travail avec André Burri, a confirmé CarPostal vendredi matin revenant sur une information de la radio alémanique SRF.

Lire aussi: CarPostal France a bien bénéficié de l’argent illicite

Président de la filiale, André Burri était responsable de l’exploitation des bus en France. Il a également été libéré de ses fonctions chez CarPostal Suisse.

Le Delémontain avait occupé la présidence de la section cantonale du PDC de septembre 2016 à février 2018. L’ancien député avait invoqué des raisons professionnelles et une surcharge de travail pour expliquer son retrait de la présidence du PDC Jura.

Lire aussi: CarPostal se réorganise et supprime des postes

La question du remboursement

Un scandale ébranle CarPostal Suisse depuis plusieurs mois. Pendant des années, cette entreprise a utilisé des millions de subventions indues. Le scandale a conduit à l’ouverture de plusieurs enquêtes tandis que plusieurs têtes ont roulé, comme celles de la patronne de La Poste Susanne Ruoff, du vice-président du conseil d’administration Adriano Vassalli et de plusieurs managers de CarPostal.

L’Office fédéral des transports va informer, vendredi après-midi à Zurich, du remboursement des subventions indûment touchées par CarPostal.

Publicité