Sur le papier, les écoles de Suisse romande, épargnées par le semi-confinement, continuent de fonctionner normalement. Dans la réalité, le suivi des cours à domicile se révèle parfois chaotique pour les élèves en quarantaine. Différence de pratiques entre les enseignants, manque de soutien à domicile: les inégalités observées durant la première vague se manifestent à nouveau. Au risque de creuser l’écart entre les élèves. Alors que la plupart des cantons se disent prêts à basculer en ligne si une fermeture était annoncée, certains enseignants pointent un manque de moyens ou d’anticipation.