C’est une nouvelle qui n’a même pas fait l’objet d’un communiqué officiel. Dans le dossier européen, le Conseil fédéral a confié un mandat à Mario Gattiker, qui prend sa retraite à fin décembre après avoir dirigé durant dix ans le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) au sein du Département fédéral de justice et police (DFJP). L’homme de confiance de Karin Keller-Sutter a été chargé d’identifier les différences entre le droit de la Suisse et celui de l’UE, tout en cherchant à en éliminer, en accord avec les acteurs concernés, les partenaires sociaux et les cantons par exemple. Une intention peut-être louable, mais qui cristallise surtout la forte rivalité entre le patron des Affaires étrangères Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter (KKS).