Energie

La cathédrale suisse des déchets nucléaires

Le 20 décembre, Mühleberg fermera. Première centrale nucléaire suisse à mettre la clé sous la porte, où iront ses restes radioactifs? Reportage à Würenlingen, dans la plus grande déchetterie atomique du pays

De grandes volutes de fumée blanche s’échappent des réacteurs nucléaires de Beznau et de Leibstadt. Visibles loin à la ronde, elles font partie du paysage du nord de l’Argovie. La région est riche en trèfles noirs sur fond jaune: deux centrales scindent des atomes toute l’année dans un rayon de dix kilomètres. Et elles ne sont pas seules. Moins connu, un autre site plus discret complète ce trio atomique: le Zwilag. Acronyme de Zwischenlager – «dépôt intermédiaire» en allemand –, c’est la déchetterie nucléaire du coin, là où uranium, plutonium et autres isotopes usagés de l’industrie fissile terminent leur vie.

Lire aussi: Centrale de Mühleberg: 47 ans de fission, puis le silence