Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le char risquerait par grande chaleur de laisser des traces ou de provoquer des trous sur la chaussée.
© LAURENT GILLIERON/Keystone

météo

Pour cause de canicule, les chars de l’armée circulent de nuit

Les chars de l’armée suisse, inaptes à rouler la journée à cause de la chaleur, se voient forcés de ne rouler que la nuit. En cause, le ramollissement de l'asphalte

La canicule force l’armée à changer ses plans. Comme le revêtement en asphalte des routes se ramollit sous l’effet de l’intense chaleur, les chars ne peuvent plus circuler pendant la journée comme prévu et sont mis en service la nuit.

«Un véhicule de 57 tonnes ne peut pas être utilisé sur toutes les routes à l’heure actuelle», a expliqué à l'agence de presse ATS le porte-parole de l’armée Daniel Reist. Il confirme ainsi une information publiée lundi par le quotidien alémanique Zürcher Oberländer (l'article est payant).

Lire aussi: La canicule fait suffoquer l'Europe

Le risque de trouer les routes

Il existe un risque de laisser des traces ou de provoquer des trous sur la chaussée. Par conséquent, on conduit le plus souvent la nuit. Le bureau des déplacements de chars évalue quand et par quel itinéraire la circulation est possible.

Les grosses chaleurs forcent l’armée à faire d’autres adaptations. Pour certains travaux, elle autorise des allégements au niveau des tenues, mais seulement dans une certaine mesure. Les pantalons courts ne sont toujours pas autorisés, indique Daniel Reist.

Lire également: Coup de chaud sur les vieilles centrales nucléaires suisses

L'armée ménage ses troupes

Les marches et autres efforts physiques sont déplacés tôt le matin ou tard en soirée et se déroulent à l’ombre si possible. On recourt davantage aux halles.

Les supérieurs doivent par ailleurs ordonner des pauses pour boire et s’assurer que les soldats s’hydratent suffisamment. Ces ajustements ont permis jusqu’ici d’éviter des syncopes, selon M. Reist.

Des mesures sont aussi prises pour les recrues à quatre pattes. L’armée évite notamment d’exiger de ses chevaux des performances à midi ou en plein soleil.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a