Fortune

Céline Amaudruz est l’élue romande la plus riche du parlement

«Bilanz» a dressé la liste des dix parlementaires les plus fortunés. L’UDC Magdalena Martullo-Blocher arrive en tête avec quelque 4 milliards de francs

Qui sont les dix parlementaires au portefeuille le plus fourni sous la Coupole fédérale? Le magazine économique Bilanz présente son classement composé de cinq élus UDC, trois PLR, un BDP et un PS. Un panaché fortement masculin et presque exclusivement alémanique. A l’exception notable de la Genevoise Céline Amaudruz, gestionnaire de fortune et membre de l’UDC, dont les avoirs sont estimés à 10 millions de francs. A elle seule, la cheffe d’entreprise Magdalena Martullo-Blocher, âgée de 47 ans, détient 4 milliards de francs. Un pactole cinq fois plus élevé que l’ensemble des 245 membres du parlement.

Profil type: un homme de droite

Au second rang, on retrouve le banquier Thomas Matter (UDC/ZH), 51 ans, qui détient près de 150 millions de francs. A la suite du départ de Christoph Blocher en 2014, il avait repris son siège au Conseil national. Ex aequo: le promoteur immobilier Hermann Hess (PLR/TG), issu d’une famille active dans l’industrie du textile, possède une fortune similaire.

Lire aussi: Les revenus des élus vont être passés au crible

La troisième place du podium est occupée par le cofondateur de l’entreprise Digitec Marcel Dobler (PLR/SG), l’entrepreneur Ruedi Noser (PLR/ZH) et Hans Grunder (BDP/BE), qui exerce la fonction d’ingénieur. Tous les trois détiennent chacun 50 millions de francs. Derrière eux, suit l’entrepreneur Franz Grüter (UDC/LU), à la tête du groupe d’investissement Green.ch, avec quelque 20 millions de francs.

A lire aussi: Céline Amaudruz, l’appétit des sommets, la peur du vide

C’est à la cinquième place qu’on retrouve Céline Amaudruz, 37 ans, dont la famille détient 9,37% des parts du groupe Minoteries SA, l’un des fabricants de farine leaders en Suisse. A côté de son activité dans une banque de la place, la Genevoise administre plusieurs sociétés dont une agence de publicité qui travaille pour les transports publics genevois. A ceux qui raillent sa présence dans ce classement, l’intéressée répond: «Je n’ai aucun commentaire à formuler sur ma vie privée, d’autant que Bilanz ne m’a pas contactée pour établir sa liste». Notons encore que la conseillère nationale partage les honneurs avec le chef d’entreprise de 55 ans Andreas Glarner (UDC/AG), représentant de la droite dure, et l’avocate Margret Kiener Nellen (PS/BE).

Lire aussi: L’article du magazine Bilanz

Publicité