A Berne, la session qui commence lundi sera la première depuis deux ans sans aucune mesure sanitaire. Les activités parlementaires qui se déroulent hors du Palais fédéral, et elles sont nombreuses, pourront reprendre. De quoi donner un air de rentrée des classes aux trois semaines à venir. «Il y a un brin d’excitation, confirme Céline Amaudruz, comme lors d’une prestation de serment en début de législature.»