Il y a urgence à dégeler le dossier de l’accord institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne dès lors que les élections fédérales appartiennent au passé. C’est ce qu’estime la Plateforme Suisse-Europe qui a déposé une pétition à l’intention du Conseil fédéral, qu’elle enjoint de signer ce document avant de le soumettre le plus rapidement possible au parlement pour ratification. Alors que la relation bilatérale reste dans l’impasse, Le Temps a interrogé le vice-président du laboratoire d’idées Foraus, Cenni Najy.