Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Urs Schwaller, président du conseil d'administration, et Susanne Ruoff, directrice, lors d'une conférence de presse de La Poste, début mars

Gains illicites

Censure? Le rapport sur l'affaire CarPostal sera tronqué

Le rapport d'enquête de La Poste sur l'affaire CarPostal, accusé de manipulations comptables, sera très incomplet, affirme la SonntagsZeitung. Des chapitres entiers pourraient y manquer et des passages seraient noircis

La Poste cachera des chapitres entiers, noircira des passages ou pourrait ne livrer qu'un résumé, affirme la SonntagsZeitung. Lea Wertheimer, porte-parole du géant jaune, explique que La Poste devait «respecter la procédure pénale et les obligations en matière de droit du travail. Cela signifie par exemple que seules certaines parties du rapport seront publiées». La porte-parole n'indique pas ce qui serait noirci ou absent.

A lire aussi: La Poste poursuit son enquête sur CarPostal

Plusieurs politiciens craignent que les informations sur les responsables du scandale ne soient cachées. Certains hurlent à la «censure» sur l'affaire de manipulations comptables au sein de CarPostal. La question porte sur l’utilisation de 78,3 millions perçus indûment entre 2007 et 2015 dans le domaine subventionné du transport de voyageurs.

Un rapport partiel au premier semestre

«On nous a promis un rapport qui ferait toute la transparence. Maintenant on veut le censurer», s'offusque le conseiller national PLR Thierry Burkart. Un tel rapport serait inutile. «On doit supposer qu'il ne révélera pas ce qui s'est réellement passé et qui en est responsable», ajoute-t-il. Est-ce que Susanne Ruoff, la patronne de La Poste, était au courant? Pour Ulrich Giezendanner (UDC), le fait que l'entreprise ne veuille pas répondre est «un véritable scandale».

A lire aussi: Les enquêtes sur CarPostal se multiplient

Pour la SonntagsZeitung, «au moins il est sûr qu'un rapport sera effectué». En mars, on pensait qu'il n'y en aurait pas tant que l'enquête de la Police fédéral (fedpol) ne serait pas terminée. Ce qui pourrait pendre des années. En avril, on évoquait un rapport que la Police fédérale devrait autoriser. Aujourd'hui, selon la parole, les résultats de l'enquête seront publiés au premier semestre. Mais «seulement en partie», si l'on en croit l'hebdomadaire alémanique.

Le conseiller national Philipp Hadorn (PS/SO) demande à La Poste de revoir ses intentions. Selon lui, le rapport doit révéler les responsabilités, notamment celle de Susan Ruoff, et du directeur de CarPostal, Daniel Landolf. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a