Le Temps: Les augmentations de prix sont-elles justifiées?

Matthias Finger: Je pense qu'il y a une certaine marge à la baisse. De manière générale, les entreprises ont essayé de tirer parti de la nouvelle réglementation et profité de la situation pour maximiser la hausse. Pourtant, certaines d'entre elles ont maintenu leurs tarifs inchangés ou procédé à des augmentations pour certaines catégories de clients tout en réduisant les tarifs pour d'autres. Il faut donc absolument examiner les choses au cas par cas.

- L'ElCom a-t-elle les moyens de contrôler 850 entreprises?

- Il est évident que nous aurons besoin de davantage de personnel pour faire face à cet énorme travail. Cela dit, ce n'est pas simplement une question de nombre de personnes; c'est aussi et surtout une question de professionnels compétents actuellement difficiles à trouver sur le marché du travail. Comme tous les coûts sont répercutés jusqu'au consommateur final, l'ElCom procédera nécessairement par étapes, en commençant par le sommet de la pyramide, soit Swissgrid, qui gère le réseau à très haute tension.

- La hausse du prix de la matière première électricité en Europe n'explique pas tout. Pourquoi faut-il payer plus cher le fonctionnement d'un réseau de transport et de distribution déjà largement amorti?

- L'augmentation, chez certains opérateurs, des coûts d'utilisation du réseau ne constitue qu'un des éléments de l'augmentation du prix de l'électricité. Et dans ce cas, le problème vient du changement même du système. Les coûts d'utilisation du réseau n'ont jamais été calculés de la manière dont l'exige aujourd'hui la nouvelle législation. Dans trois à cinq ans, la comparaison avec les coûts antérieurs sera vraiment possible.

- Qui est donc responsable de ces hausses?

- Plusieurs facteurs entrent en jeu. Le pouvoir politique a voté une loi et il paraît aujourd'hui alarmé par les conséquences financières de ce texte. L'ElCom ne peut agir que sur certains facteurs qui contribuent à cette augmentation, notamment ceux liés à l'utilisation du réseau. Mais elle ne peut par exemple pas agir sur les taxes locales et les mesures incitatives.

- La comptabilité des compagnies électriques est peu transparente si l'on se réfère à leurs rapports annuels. Quel est votre pouvoir réel d'investigation?

- En tant qu'ElCom, nous avons le pouvoir d'exiger une comptabilité transparente. Cela dit, il faut distinguer les grandes entreprises électriques qui en ont déjà une, de certaines petites entreprises pour lesquelles une comptabilité analytique constitue un réel défi.