La qualité des prestations médicales offertes par les hôpitaux, les homes et les centres de soins extra-hospitaliers doit être contrôlée comme le sont les entreprises. C'est dans ce but que la section bernoise de l'ASI a développé une méthode d'évaluation de ces prestations. Celle-ci a été scientifiquement vérifiée par un expert en matière de santé, le professeur Bernhard Güntert (Universités de Saint-Gall et de Bielefeld). Mercredi, la société Concret SA a été autorisée par l'Office fédéral de métrologie à utiliser ce système d'évaluation et à décerner des certificats de qualité aux institutions de santé en Suisse.

«Notre méthode d'investigation dure trois jours et demi. Les experts visitent diverses unités et les recensent selon des critères qualitatifs et quantitatifs. Concrètement, ils entrent dans la chambre du patient et observent ce dont il a besoin, ce qu'il reçoit, à quel moment, sous quelle forme ainsi que ce qu'il ne reçoit pas. Un rapport est ensuite rédigé et un nouveau contrôle est effectué un an après la première expertise», résume la directrice de Concret SA Ruth Schweingruber.

Un essai a été mené à l'hôpital régional de Thoune. Selon Ruth Schweingruber, il a permis de faire quelques améliorations spatiales et structurelles dans l'établissement. Ainsi, le service de chirurgie a réorganisé la visite du personnel soignant aux malades ainsi que le management des soins. «Les taux d'infection et la durée du séjour hospitalier se sont réduits», affirme-t-elle. L'ASI espère que cette méthode de certification, qui constitue une première dans le domaine de la qualité des soins, sera étendue au plus grand nombre possible d'hôpitaux et de homes.

B.W.