Ce mardi, l’Association suisse pour des systèmes de qualité et de management (SQS) a lancé un énième appel à soutenir l’accord-cadre avec l’Union européenne. «Cet accord est d’une importance existentielle», a martelé son CEO Felix Müller. Pour le secteur des techniques médicales, qui exporte 46% du volume de ses produits dans l’UE – pour un montant de 5,5 milliards de francs –, il est primordial que ceux-ci soient reconnus par Bruxelles dans le cadre de l’accord sur les entraves techniques au commerce. Mais l’UE se refuse à mettre à jour cet accord tant que la question institutionnelle ne sera pas réglée.