Le samedi 1er avril, elles partiront en chaussures de marche de la place des Nations, à Genève, pour arriver le 22 avril sur la place Fédérale bernoise. Elles, ce sont quatre femmes, l’infectiologue Valérie D’Acremont, la directrice du Centre social protestant, Bastienne Joerchel, la professeure de l’Unil Julia Steinberger et l’avocate Irène Wettstein. Mais pas seulement. La Marche Bleue invite toutes les femmes à les rejoindre pour quelques heures ou quelques jours de marche, afin de «relever le défi du changement climatique de manière solidaire et sans délai».