Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un train sur la ligne Lausanne-Puidoux, qui sera coupée cet été.
© JEAN-CHRISTOPHE BOTT/KEYSTONE

Transports

Les CFF annoncent un horaire spécial cet été en raison de travaux

Les CFF introduisent un «horaire d’été» du 30 juin au 26 août en raison d’importants travaux. Le plus gros chantier concerne le tronçon Lausanne-Puidoux qui sera totalement fermé au trafic ferroviaire durant sept semaines

Plus de 30 chantiers d’envergure seront ouverts un peu partout en Suisse, ont annoncé mardi les CFF. Les travaux permettront de renouveler 55 km de voies ferrées et de remplacer 92 000 traverses et 130 000 tonnes de ballast.

Le plus important chantier sera ouvert entre Lausanne et Puidoux, sur la ligne Lausanne-Berne. Le trafic ferroviaire sera totalement interrompu du 7 juillet au 26 août. Un tunnel sera assaini, de nouveaux drainages seront réalisés et la voie ferrée ainsi que douze aiguillages seront renouvelés sur ce tronçon.

Lire aussi: Interruption du trafic Lausanne-Berne: les pendulaires CFF seront dédommagés

Gares adaptées aux handicapés

Les gares de Pully-Nord, La Conversion et Grandvaux seront adaptées aux dispositions de la loi sur l’égalité pour les handicapés. Les voyageurs pourront ainsi à l’avenir accéder aux trains sans obstacle.

Un service de bus sera mis en place. Pour le trafic grandes lignes, les voyageurs pourront passer par Yverdon-les-Bains et Bienne, avec un rallongement de la durée du trajet qui pourra atteindre jusqu’à 25 minutes. Les trains de marchandises seront aussi déviés.

Lire également: Un été sans trains sur la ligne Lausanne-Berne

Toujours en Suisse romande, trois interruptions du trafic sont prévues sur le réseau régional pour des travaux d’entretien. Il s’agit des tronçons Fribourg-Grolley (du 7 juillet au 19 août), Delémont-Delle (en France) (du 6 juillet au 20 août) et Le Day-Le Pont, dans le canton de Vaud (du 7 juillet au 2 août).

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a