Transports

Les CFF lancent un appel à l'Italie pour le Gothard

La nouvelle galerie ferroviaire n'offrira pas son plein rendement sans mesures d'accompagnement. Les CFF attendent du voisin du sud qu'il coopère et investissent dans le matériel roulant

A quoi sert-il d'investir 12 milliards de francs dans un nouveau tunnel ferroviaire si les trains qui y circulent sont fréquemment en retard ou en panne? A pas grand-chose. L'ouverture prochaine de la nouvelle ligne ferroviaire du Gothard, qui raccourcira les liaisons entre le Plateau et le Tessin de 30 minutes, oblige les CFF à corriger les défauts dont souffre cet axe. Il s'agit des retards des trains en provenance d'Italie et des carences constatées sur les rames inclinables ETR 610.

Comme pour la libre circulation des personnes, la mise en service du plus long tunnel ferroviaire du monde nécessite des mesures d'accompagnement. Celles-ci ont été présentées mardi à Arth-Goldau par les directeurs des divisions Voyageurs et Infrastructure des CFF, Jeannine Pilloud et Philippe Gauderon.

Lire aussi: Avec la nouvelle ligne ferroviaire, le Tessin va se rapprocher de la Suisse

Le premier problème concerne l'Italie. Ce pays n'a pas la tradition ferroviaire de la Suisse, en tout cas pas en trafic international. Ainsi, dans le périmètre de Milan, les trains régionaux ont la priorité sur les convois internationaux. Et le voisin du sud a une autre conception de la gestion des horaires: un train y est considéré en retard à partir de 15 minutes contre 3 minutes en Suisse.

Si nous obtenons que les trains en provenance de Milan arrivent à l'heure à la frontière de Chiasso, nous aurons fait un grand pas.

«Nous voulons convaincre la compagnie Trenitalia d'accorder plus d'importance à ces problèmes. Nous avons constitué un groupe de travail commun pour réduire les retards. Si nous obtenons que les trains en provenance de Milan arrivent à l'heure à la frontière de Chiasso, nous aurons fait un grand pas», explique Jeannine Pilloud. Des retards sont aussi constatés sur la ligne Milan-Genève, mais, comme la densité du trafic est moindre, la situation est jugée moins tendue par les CFF.

Ponctualité insuffisante

La ligne du Gothard n'affiche pas les mêmes résultats que le reste du réseau. En mars, 82% des trains étaient à l'heure ou avaient un décalage inférieur à 3 minutes alors que la moyenne nationale visée par les CFF est de 89%. «Nous espérons remonter à 85% d'ici à la fin de l'année», ajoute Jeannine Pilloud.

Au premier trimestre 2016, près de 31% des retards étaient imputables au réseau italien. Cela signifie que les perturbations constatées sur l'axe du Gothard ont aussi d'autres causes. 31% proviennent de problèmes techniques sur les rames ETR 610: système d'inclinaison déficient, portes bloquées, traction défaillante. Les CFF réagissent en investissant 12,9 millions dans la mise à niveau de la première série de ces rames, somme qui s'ajoute aux 80 millions déjà débloqués.

Lire aussi:  L'état du réseau et le franc plombent les CFF

Pourquoi investir autant dans ces compositions inclinables alors que la nouveau tunnel de 57 kilomètres sera quasiment rectiligne? Parce qu'il faudra continuer de franchir le col du Monte Ceneri, entre Bellinzone et Lugano, jusqu'en 2020, répond Jeannine Pilloud. Le nouveau tunnel prévu à cet endroit ne sera pas prêt avant cette date.

Publicité