Environnement

Les CFF veulent renoncer au glyphosate

Face aux risques de l’herbicide pour la santé et l’environnement, les CFF ont amorcé une transition vers le zéro glyphosate d’ici à 2025

Les CFF ont parcouru du chemin en matière d’écologie. En mai 2017, en plein cœur du débat sur le glyphosate, le géant suisse du train avait révélé avoir recours à l’herbicide pour l’entretien de ses quelque 7600 km de voies ferrées. Jeudi, près de deux ans après cette polémique et au regard des risques pour la santé et l’environnement, les CFF ont annoncé vouloir renoncer au glyphosate d’ici à 2025.

Un souci de sécurité

En 2017, le Conseil fédéral rappelait qu’il en allait de la sécurité ferroviaire de désherber. Les standards fédéraux ne laissent aucune place à la végétation. Les panneaux de signalisation doivent rester visibles et les pistes d’accès pour les cheminots et les équipes de maintenance dégagées.