Ch Media, groupe né de la fusion entre AZ Medien et les titres régionaux du groupe NZZ, va supprimer environ 200 emplois. Au cours des 24 prochains mois, CH Media veut réduire ses coûts de 10%, soit d'environ 45 millions de francs. Dans ce cadre, environ 200 emplois seront supprimés, en partie par des fluctuations de personnel, mais aussi par des licenciements, a indiqué jeudi le groupe de presse basé à Aarau.

CH Media ne donne actuellement pas de détail sur cette restructuration. Il assure que les mesures annoncées seront réalisées de la façon la plus supportable possible socialement. Le groupe dit aussi s'engager à soutenir les personnes concernées à trouver une nouvelle orientation professionnelle.

«Nous sommes conscients que cette information peut provoquer de l'insécurité chez les collaborateurs. Nous avons sciemment choisi la voie de la transparence», a déclaré Axel Wüstmann, CEO de CH Media, cité dans le communiqué.

Le groupe emploie actuellement 2200 personnes. Le chiffre d'affaires atteint environ 480 millions de francs. CH Media touche environ deux millions de lecteurs en Suisse alémanique. Il publie notamment l'Aargauer Zeitung, la Luzerner Zeitung et le St. Galler Tagblatt.