Il y a deux semaines, Benjamin Cuche et Jean-Luc Barbezat avaient annoncé leur décision d’être candidats au gouvernement cantonal pour remplacer Jean Studer. But explicite de l’opération: empêcher une élection tacite le 14 octobre.

Le siège socialiste au gouvernement cantonal n’est pas contesté par les autres partis. Le PSN désignera le 18 août son candidat, qui a de fortes chances d’être le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Laurent Kurth.

Les deux comiques avaient demandé aux internautes de choisir lequel d’entre eux serait le mieux à même de se présenter. Quelques jours plus tard, le 29 juin, ils annonçaient à la gare de Chambrelien qu’ils préféraient se présenter ensemble à l’élection. En cas d’élection, ils assumeraient le mandat en «job sharing».

Leur demande a été formellement rejetée par la Chancellerie d’Etat car l’arrêté de convocation des électeurs précise que les listes ne doivent comporter chacune qu’un seul nom, a expliqué mercredi à l’ATS la chancelière d’Etat Séverine Despland, revenant sur une information de la RTS. Rien ne leur interdit de déposer chacun une liste.

Candidat hors sol pas interdit

A ce stade de la procédure, le fait que les deux hommes ne soient pas domiciliés dans le canton de Neuchâtel ne pose pas de problème. La candidature est ouverte à tout citoyen helvétique domicilié en Suisse, précise Mme Despland. Sont en revanche exclus les Suisses de l’étranger.

Le cas échéant, l’élu devra toutefois déposer ses papiers en terre neuchâteloise. Suite du feuilleton au prochain numéro. Réponse définitive le 27 août, délai pour le dépôt des listes en vue de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat.