«Ce tour changea le monde du voyage. Ce voyage initia le tourisme de masse. Cette invasion donna naissance à la Suisse moderne.» C’est en ces termes que l’écrivain voyageur britannique Diccon Bewes, installé à Berne depuis près de vingt ans, décrit, dans Un Train pour la Suisse, le périple effectué en 1863 par son compatriote Thomas Cook, dont le nom est resté lié à une célèbre agence de voyages tombée en faillite en 2019 avant de renaître en ligne un an plus tard.