A Genève, la polémique autour des contrôles d’identité menés par les gardes-frontières prend un tour politique. Début février, les associations de défense des sans-papiers dénonçaient une augmentation des interpellations aux abords du centre de distribution alimentaire de Thônex. Depuis, celui-ci a fermé et les bénéficiaires ont été redirigés vers d’autres lieux. Aujourd’hui, des élus socialistes et verts se mobilisent pour obtenir des réponses tant du canton que de la Confédération.